Beau Livre - 23 x 30 - 144p

Une nation en exil

Octobre 2009

« Mais alors comment Rachid Koraïchi s’y est-il pris pour créer à partir des poèmes de Darwich ? tout simplement en ne s’y prenant pas », mais en empruntant le chemin de l’amitié, car Mahmoud Darwich, si méfiant pour sa langue, toujours aux aguets, ouvrait grandes ses portes à ceux qu’il considérait comme ses véritables amis, qui loin de vouloir se l’approprier, user et s’installer dans son œuvre, y voyaient la belle possibilité de résonnances, d’échos se répercutant dans ses propres vallées.
Rachid fut l’un de ses amis qui jamais n’illustra les poèmes de Mahmoud, mais y trouva une terre à partir de laquelle rejoindre la sienne propre. »

Elias Sanbar